27/11/2006

Système "D"

MadaaamPendant la soirée, j’ai des voisins qui font d’abord bruyamment l’amour, pas longtemps, mais en poussant des gémissements qui portent particulièrement loin, puis qui ronflent. Enfin, je ne sais pas si les deux ronflent, mais celui qui ronfle le fait pour deux. Dans ces cas, une seule solution : la boule Quiès… je n’en ai malheureusement pas avec moi.

 

L’âme en peine, je  me relève et vais au bar du guesthouse, encore ouvert. Il n’est pas si tard et j’y prends donc une bière. Tout en sirotant cette dernière, j’explique mon malheur à Madame la propriétaire qui rit beaucoup, échange deux trois phrase avec l’un de ses sous-fifres, qui rit tout autant et disparaît bientôt.

 

Ma bière éclusée pour me remonter le moral, je retourne à ma paillotte en traînant la patte.

 

Sur le chemin, je dois passer devant la hutte qui précède la mienne – celle des bruyants, donc : elle est droit sous un tuyau d’arrosage dont le jet tape exactement sur la porte. Je ne sais pas si mes voisins ne dorment plus, mais, en tout cas, ils ne ronflent plus. Sois trois fois bénie, Madame la patronne… Thaïlande, pays de l’improvisation, souvent aimable.

 

Moi, cette nuit, je dormirai bien. C’est une joie, le lendemain matin, de voir la mine chiffonnée et boudeuse de mes voisins Hollandais, alors qu’habillé de neuf, rasé de frais et bien reposé, je me dirige vers la salle de restaurant, pour aller y prendre mon petit déjeuner. Bisque rage, bande de kaaskops tapageurs.

22:49 Écrit par PGå dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.